Au revoir Madame

Thérèse Couraud est décédée, nous l’avions rencontrée en 2008 peu après la sortie de son livre « Petit manuel de non-violence ». Elle évoque les combats, les victoires, les défaites. D’abord au Brésil et puis à Amiens : le Château-blanc, le Parc Saint-Pierre et la résidence Hélène Lockert. Comme dit Robert à la fin de l’interview : Merci Madame.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *