Entretien avec Marwan Mohammed (partie 1)

« Bloc 5 story » est un film sorti en 2011. Il est le fruit de la  collaboration entre Carmen et les membres du groupe de rap du quartier Fafet : Bloc 5.

Ce documentaire s’attache à décrire le quotidien de ces jeunes, la place de la musique et plus globalement leur vie dans Le quartier.La diffusion de « Bloc 5 story » a provoqué diverses réactions dont certaines très négatives de la part d’institutions ou d’associations. Peu d’arguments ont été avancés pour motiver ces réactions ou bien des arguments ne permettant pas d’expliquer un tel rejet. Nous avons sollicité Marwan Mohammed, docteur en sociologie et chercheur au CNRS, il est l’auteur d’ouvrages comme « La formation des bandes»* et « Les sorties de délinquance »**. Nous lui avons demandé de nous aider à réfléchir aux réactions suscitées par « Bloc 5 story ».

Marwan Mohammed a visionné le film puis il est venu nous rencontrer en avril 2012. Après une visite du quartier Fafet et un échange avec des membres du groupe Bloc 5, il nous a accordé un entretien dans lequel il propose une analyse de la réalité que le film donne à voir et un éclairage sur les réactions qu’il a suscitées.

Au cours de l’entretien, Marwan Mohammed fait régulièrement référence à des séquences du film, dans un souci de clarté, nous avons intercalé les séquences auxquelles il fait allusion ou bien les situations qui illustrent les réflexions du sociologue.

La chronologie de l’entretien a été respectée, la première partie que nous mettons en ligne à pour titre « Lutter contre la mort sociale » et revient sur les thèmes centraux du film : la rue et le collectif. Trois autres parties seront mises en ligne prochainement.

* Paris, PUF, collection « le lien social », 2011. / ** Paris, La découverte collection « Recherches », 2012.


Durée : 8’26

« Lutter contre la mort sociale ».

Dans cette partie Marwan Mohammed propose quelques clés de lecture des images de « Bloc 5 Story » et trace les premières pistes permettant de comprendre les réactions provoquées par ce film.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *