J'ai vécu beaucoup de choses avec les habitants de ce quartier

Hyperactive dans le milieu associatif amiénois dès son arrivée en France dans les années 1980, Zohra Darras a notamment fondé l’association interculturelle Femmes en mouvement, qui s’est éteinte récemment faute de subventions. Porte-voix des problématiques traversées par les habitants du quartier nord, elle partage aujourd’hui son temps entre son activité professionnelle – médiatrice administrative à l’Atrium – et politique – conseillère départementale. Si ce nouvel engagement ne fait pas toujours l’unanimité, les passants ne manquent pas de la saluer avec respect lorsqu’elle se promène aux environs de la rue Mozart.