On nous a dit qu’on allait vivre ensemble à Amiens Nord

Pour Mohammed, Abdallah, Haroun et Kabor, ces jeunes réfugiés soudanais parachutés de la jungle de Calais aux quartiers nord d’Amiens, la colocation de la rue Mozart était un havre de paix et d’amitié sur la route de l’exil.